Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 07:12

Monsieur le Président de la République,

 

Le 25 octobre prochain le Sénat, avec l’aval du gouvernement, examinera une proposition de loi visant, sans aucune consultation du monde combattant, de même que de la communauté des Français d’Algérie, à faire du 19 mars 1962 la date officielle de la fin de la guerre d’Algérie.

 

Alors même que l’État avait choisi la date du 5 décembre en guise d’apaisement, pour que soit honorée dignement la mémoire de tous ceux qui ont fait leur devoir en Algérie ou qui y ont vécu et laissé leur vie, votre gouvernement et la majorité qui le soutient, ont décidé de passer en force en imposant la date du 19 mars 1962, contestée par la quasi totalité du monde combattant, et des associations de Harkis et de Pieds-Noirs.

 

Nous ne saurions oublier que pour tant des nôtres, la date du 19 mars symbolise l’accélération des drames et le déchirement de la perte de la terre natale. Ce fut l’exode de plus de 1 million de Pieds-Noirs abandonnant à tout jamais la terre qui les avait vus naître.

 

Ce fut également pour nos compatriotes Harkis qui n’envisageaient pas d’autre avenir qu’avec la France, le début du calvaire avec le massacre de 100 000 d’entre eux dans des conditions indescriptibles.

 

Plutôt que de choisir le parti de la concorde et de la réconciliation nationale, votre majorité a pris le risque de dresser les Français les uns contre les autres pour des raisons politiciennes et d’aviver les fractures et les blessures présentes au cœur de tant de nos compatriotes.

 

Nous aurions pu attendre de vous, Monsieur le Président de la République, que vous assumeriez votre rôle de Président de tous les Français, respectant les drames et les souffrances de tous ceux qui ont perdu un être cher pendant la guerre d’Algérie, sans exclusive aucune.

 

Vous avez choisi, au contraire, de soutenir une date de négation des drames et des souffrances subies par les Français d’Algérie, cette décision n’honore ni votre majorité, ni votre présidence, nous le déplorons et le condamnons.

 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre considération.

 

Thierry Rolando

 

Président national du Cercle algérianiste

Partager cet article

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans DEVOIR DE MEMOIRE
commenter cet article

commentaires

LOUANCHI 26/10/2012 07:08


HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE : lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news


En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de
Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du
village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions
hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un
seul aujourd'hui se décide à parler.


 


35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser
le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


 


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de
ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi
joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)
Interview du 26 mars 2012 sur
radio-alpes.net

Présentation

  • : Le blog du président des combattants volontaires de la Drôme, LCL BRAULT
  • Le blog du président des combattants volontaires de la Drôme, LCL BRAULT
  • : Blog de la section Drôme de la fédération nationale des combattants volontaires
  • Contact

Recherche