Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 22:27

BAUMELAAgé de 27 ans, le brigadier-chef Geoffrey BAUMELA aura servi la France durant 5 ans.  Né le 29 novembre 1984 à Echirolles, il s'engage en septembre 2006 comme engagé volontaire de l'armée de Terre au sein du 93e Régiment d'artillerie de montagne.
Mécanicien de grande valeur, intéressé et polyvalent, il gagne immédiatement la confiance de ses chefs. Projeté en Guyane en 2008 au sein de la section maintenance, il est unanimement apprécié pour son dynamisme et sa disponibilité. Il est promu brigadier le 1er octobre.
Travailleur consciencieux et appliqué, acteur incontournable au sein de l'atelier roue, il montre, jour après jour, ses capacités à prendre des initiatives, ce qui lui permet d'être promu au grade de brigadier-chef le 1er octobre 2010. Technicien mécanicien de grande qualité et doué d'un potentiel indéniable, le brigadier-chef BAUMELA est alors promis à une carrière de sous-officier.
Il est titulaire de la médaille de bronze de la défense nationale avec agrafe « troupes de montagne ». Le brigadier-chef Geoffrey vivait en concubinage et était père d'un enfant.

WILLMAgé de 43 ans, l'adjudant-chef Fabien WILLM aura servi la France durant plus de 25 ans.  Né le 8 juillet 1968 à Strasbourg, il s'engage le 1er octobre 1986 en qualité d'élève sous-officier. Il obtient dès sa formation initiale des résultats très encourageants, qui lui valent une nomination au grade de sergent le 1er avril 1987.
Affecté en sortie d'école d'application d'artillerie, en avril 1987, au 93e Régiment d'artillerie de montagne, il débute sa carrière comme chef de pièce. Déterminé, d'une disponibilité sans faille, il s'adapte d'emblée dans ses nouvelles fonctions.
De 1989 à 1992, il est affecté successivement au Bataillon de soutien opérationnel, une nouvelle fois au 93e RAM puis au 60e Régiment d'artillerie. Il y acquiert de solides connaissances techniques et suscite l'émulation autour de lui.
Promu sergent-chef le 1er juillet 1992, il accède au corps des sous-officiers de carrière le 1er décembre de la même année. Il poursuit brillamment sa carrière en s'affirmant au quotidien par un remarquable état d'esprit et une haute conscience professionnelle.
Affecté au 68e Régiment d'artillerie d'Afrique à La Valbonne le 1er août 1994, ses qualités d'instructeur sont remarquées. Il obtient aisément le brevet militaire professionnel du 2e degré « artillerie sol-sol ». Il rejoint en août 2001 le 8e Régiment d'artillerie à Commercy, où il occupe la fonction d'officier observateur dans laquelle il obtient les meilleurs résultats lors d'évaluations régimentaires. Il est promu au grade d'adjudant le 1er avril 2003. A son retour au 93e RAM en août 2009, il occupe la fonction de technicien supérieur acquisition et est promu au grade d'adjudant-chef le 1er janvier 2011. Soucieux du détail, il se dépense sans compter dans la réalisation de chacune des missions qui lui sont confiées. L'adjudant-chef WILLM a effectué de nombreuses opérations extérieures et missions de courte durée au cours desquelles son professionnalisme, ses savoir-faire et ses qualités humaines ont été remarqués : la République Centrafricaine en 1996, la Guyane en 1998, la Polynésie en 2000, le Tchad en 2003, la Bosnie/Croatie en 2004-2005, le Kosovo en 2006, la Côte d'Ivoire en 2007, puis l'Afghanistan en 2008 et en 2009-2010. Il était de nouveau présent en Afghanistan depuis septembre 2011 au sein d'une équipe OMLT (Operational mentoring and liaison team, équipe de conseillers intégrée au sein d'un bataillon afghan.
L'adjudant-chef WILLM est titulaire de deux citations à l'ordre de la brigade avec attribution de la croix de la valeur militaire, de la médaille d'outre-mer avec agrafes « République Centrafricaine », « Tchad » et « République de Côte d'Ivoire », de la médaille de la défense nationale échelon or avec agrafes « artillerie » et « mission d'assistance extérieure », de la médaille commémorative française avec agrafes « Ex-Yougoslavie » et « Afghanistan ». Marié et père d'un enfant, l'adjudant-chef Fabien WILLM a été tué dans l'accomplissement de sa mission au service de la France.

ESTINAgé de 45 ans, l'adjudant-chef Denis ESTIN aura servi la France durant plus de 28 ans. Né le 12 décembre 1966 à Douai, il s'engage le 6 novembre 1984 au titre du 35e Régiment d'artillerie parachutiste à Tarbes. Rapidement, il s'illustre comme un élément de très grande valeur. Il est nommé brigadier le 1er mai 1987.
Ses excellentes qualités humaines et professionnelles lui permettent d'intégrer l'Ecole nationale des sous-officiers d'active à Saint-Maixent. Il est nommé sergent le 1er juillet 1988. Il est affecté le 3 octobre suivant au 34e Régiment d'artillerie à Mullheim en qualité d'adjoint au sous-officier transmissions, il se révèle d'emblée comme un élément indispensable pour son chef de section.
Le 1er septembre 1991, il rejoint le 3e Régiment d'artillerie à Mailly comme chef de station régimentaire. Sous-officier au comportement irréprochable, il obtient de très bons résultats. Le 1er septembre 1993, il est affecté au 68e Régiment d'artillerie d'Afrique à La Valbonne, où il occupe la fonction de sous-officier transmissions d'unité élémentaire dans laquelle il excelle. Il est promu maréchal des logis-chef le 1er juillet 1994 et il accède au corps des sous-officiers de carrière le 1er décembre 1995. Il est déclaré titulaire du brevet militaire professionnel du 2e degré le 1er janvier 1997.
Le 1er août 2000, il sert au 40e Régiment d'artillerie à Suippes en qualité de gestionnaire de réseaux radio puis technicien graphiste. Minutieux et compétent, il s'investit avec rigueur et dynamisme dans toutes les missions confiées. Il est promu adjudant le 1er avril 2004. Le 1er août 2009, il est affecté au 93e Régiment d'artillerie de montagne à Varces en qualité d'adjoint à l'officier des systèmes d'information et de communications. Déterminé, il maîtrise tous les aspects de sa spécialité et s'affirme au quotidien par un remarquable état d'esprit. Il est promu adjudant-chef le 1er janvier 2011. L'adjudant-chef ESTIN a effectué de nombreuses opérations extérieures et missions de courte durée au cours desquelles son abnégation et ses qualités humaines ont été remarquables : la République Centrafricaine en 1986 et 1994, le Tchad en 1996, la Martinique en 1999, la Bosnie/Croatie en 2005 et l'Afghanistan en 2004 et 2009.
L'adjudant-chef ESTIN, titulaire de la médaille d'outre-mer avec agrafe « République Centrafricaine », de la médaille d'or de la défense nationale avec agrafes « artillerie » et « mission d'assistance extérieure » et de la médaille commémorative française avec agrafes « Afghanistan » et « ex-Yougoslavie », était marié et père de deux enfants.

SIMEONOVAgé de 34 ans, le sergent-chef Svilen SIMEONOV avait rejoint les rangs de la Légion étrangère il y a près de 10 ans. Souscrivant un premier contrat de 5 ans le 12 septembre 2001, il effectue sa formation initiale au 4e Régiment étranger de Castelnaudary où il se fait remarquer d'emblée par sa forte motivation. Il choisit alors d'intégrer le 2e Régiment étranger de génie de Saint-Christol le 7 février 2002.
Dès son arrivée au régiment, il montre de réelles qualités de soldat et confirme sa volonté de progresser en réussissant pleinement les stages de formation initiale à la fonction de sapeur de combat et de démineur. Toujours volontaire et discipliné, il donne entièrement satisfaction et est élevé à la distinction de 1ère classe le 1er août 2002. Parfaitement intégré dans sa compagnie et maîtrisant tous les savoir-faire du sapeur d'assaut, il est naturellement désigné pour suivre la formation générale élémentaire et est nommé caporal le 1er février 2004. Ses réelles qualités de sapeur légionnaire de montagne lui permettent d'être nommé sergent le 1er novembre 2005, puis d'être promu sergent-chef le 1er juillet 2009.
Le sergent-chef SIMEONOV a effectué une mission de courte durée en Guyane française en 2004, deux opérations extérieures en 2007 (en Afghanistan au sein de l'opération PAMIR et en République de Côte d'Ivoire au sein de l'opération LICORNE) et des missions de renforts temporaires à l'étranger en République de Djibouti en 2003, 2006 et 2009. Le sergent-chef SIMEONOV est détenteur de la médaille d'argent de la Défense nationale avec agrafe « Légion étrangère » et « troupes de montagne », de la médaille d'outre-mer avec agrafe « Côte d'Ivoire », de la médaille commémorative française avec agrafe « Afghanistan », du titre de reconnaissance de la nation et de la médaille commémorative OTAN non article 5 avec agrafe « ISAF ». Marié et père d'un enfant, le sergent-chef SIMEONOV a été tué dans l'accomplissement de sa mission au service de la France.

Partager cet article

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans DEVOIR DE MEMOIRE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du président des combattants volontaires de la Drôme, LCL BRAULT
  • Le blog du président des combattants volontaires de la Drôme, LCL BRAULT
  • : Blog de la section Drôme de la fédération nationale des combattants volontaires
  • Contact

Recherche