Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 19:44

SAM 6262Allocution prononcée par le Col (er) MICHEL Président des anciens TDM de Drôme Ardèche lors de la cérémonie à la mémoire des 7 soldats français tués en AFGHANISTAN entre le 11 et le 14 juillet 2011.

Carré Militaire du cimetière de BOURG LES Valence le 21 juillet 2011.

 

Nous nous retrouvons hélas, bien trop souvent, dans ce carré militaire. Chaque fois c’est un drame humain que nous déplorons. Mais aujourd’hui, le drame a pris une ampleur nouvelle avec le nombre des victimes. Il résume à lui seul, les différents risques auxquels sont confrontés nos hommes en opération. Tout d’abord l’accident qui survient en cours ou en fin de mission et qui ne pardonne pas. Il aura couté la vie au brigadier Clément KOVAC alors qu’il rentrait de mission. C’est ensuite le harcèlement permanent, par les insurgés de nos unités qui tentent de reprendre le contrôle du pays pour le sécuriser. C’est au cours d’une mission de ce type que va disparaitre le second maitre Benjamin BOURDET.

Mais, c’est surtout pour la 1ère fois l’action d’un terroriste qui se fait exploser au cours d’une assemblée de notables afghan, oeuvrant pour trouver, par le dialogne, sous la protection de nos soldats, une solution face à une situation bloquée depuis plusieurs années.

Les 2 premiers exemples font hélas partie du quotidien de nos soldats, mais le dernier cas est terrible. En effet, un attentat terroriste a été utilisé pour tenter de détruire, les efforts entrepris patiemment et avec conviction , depuis plusieurs mois, par le contingent français pour ramener la paix dans la région de KAPISA. En effet, nos hommes assuraient la protection d’une rencontre , une « shura », entre chefs de tribu.

5 d’entre eux ont payé de leur vie cet acte lâche et imparable mené par un fou de Dieu. Et cela fait mal. (1officier, 3 sof sup, 1 MDR)

Ces évènements tragiques ont touché nos concitoyens et la presse cette fois ci les a largement relaté. Un hommage solennel et émouvant a été rendu à ces soldats par la République mardi dernier aux Invalides le haut lieu des grands moments heureux ou malheureux des soldats, en présence des plus hautes autorités  de notre pays. Tous ont été promus à titre posthume et décorés.

Nous n’avons pas la prétention de redire et de refaire la cérémonie de Paris, mais je voudrais seulement citer un passage de l’allocution du Président de la République et de l’Evêque aux armées. En effet, leurs paroles rejoignent nos propres réactions, exprimées ici même à l’occasion des différentes cérémonies précédentes. Elles en constituent un écho très amplifié.

En effet nous dénoncions, l’indifférence de nos concitoyens devant la mort de nos soldats et nous nous interrogions sur le sens à donner à ces sacrifices.

A cela le Président de la République a répondu sans ambiguité.

Devant la dépouille de nos hommes, parlant aux participants et au-delà à l’ensemble du pays, il a déclaré « Vous n’êtes pas morts pour rien. Car vous vous êtes sacrifiés pour une grande cause. Vous avez défendu les plus belles valeurs de notre pays ». Il a ajouté une phrase qui m’a personnellement beaucoup touché car elle répond précisément à la question de fond que se posent tous les soldats engagés en opération, celle du sens à donner à leur sacrifice potentiel et à la valeur d’exemple de celui-ci.

« L’armée française, c’est l’affirmation par le peuple français de sa volonté de demeurer libre et de ne devenir l’esclave de quiconque. L’armée française, ce n’est pas seulement un instrument parmi d’autres d’une politique. C’est l’expression la plus achevée de la continuité de la nation française dans l’histoire » ;

Quant à Mgr RAEVEL, Evêque aux armées, il a lui aussi dans son message d’espoir, situé la place du militaire au sein de la Nation et sa spécificité .

«Après l’acte volontaire d’engagement que fait le militaire lorsqu’il embrasse la carrière des Armes, il ne s’appartient plus. En effet, être militaire, c’est appartenir à la Nation, exister et agir pour elle, vivre et mourir pour elle .   ». Cela les militaires l’ont compris depuis longtemps. Mais probablement pas nos concitoyens et il était bon que cela soit rappelé. Voilà la valeur d’exemple que nous revendiquons et qui a été solennellement réaffirmée.

La valeur du sacrifice de nos soldats a ainsi été officiellement reconnue. Mais passée l’émotion, nous savons que l’actualité orientera nos concitoyens vers d’autres centres d’intérêt et le militaire se retrouvera seul devant ses angoissantes responsabilités.

C’est pour cela qu’une fois de plus, nous demandons avec insistance, l’instauration d’une journée nationale du souvenir, « un Memorial Day » à la française, le 11 novembre pour honorer tous les soldats qui ont donné leur vie pour la France et notamment ceux des missions extérieures jusqu’à présent les grands oubliés de notre pays.

C’est pour cela que la démarche généreuse d’Yves GUILLOUD, relayée par d’autres associations patriotiques doit être poursuivie. Elle a le mérite d’interpeller localement, même au milieu des vacances estivales,  nos concitoyens.

Nous espérons que ces derniers évènements et le sacrifice de nos hommes, ne sera pas vain et qu’il permettra vraiment le retour de la paix et l’instauration d’un état de droit en AFGHANISTAN.

A leurs familles éprouvées par ces drames successifs, à leurs compagnons d’arme, toujours engagés sur le théâtre afghan, nous présentons nos sincères condoléances et nous les assurons de toute notre solidarité. .

Vive l’Armée française et vive la France.

SAM 6284

Partager cet article

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans DEVOIR DE MEMOIRE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du président des combattants volontaires de la Drôme, LCL BRAULT
  • Le blog du président des combattants volontaires de la Drôme, LCL BRAULT
  • : Blog de la section Drôme de la fédération nationale des combattants volontaires
  • Contact

Recherche