Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 08:44

En décembre 1942, à Portes-lès-Valence, René Ladet entre dans la Résistance-fer. Fils de cheminot, il connaît parfaitement le monde des trains, des gares, des aiguillages.
René Ladet constitue avec des camarades portois un corps-franc de sabotage. On peut citer les noms de Willy Chave, Charles, Santelli, Bergeron, Delbouys, Bernard, Blanc, Lameloise, Michel Ageron. Ces hommes sont aidés efficacement par six femmes.

Au début de 1943, le groupe Ladet (Jeannot dans la Résistance) commence ses actions de sabotage. Elles vont s'amplifier de telle façon que la région de Portes-lès-Valence, et particulièremen sa gare de triage, sont considérées par l'occupant comme une zone "rouge". Il faut rappeler que cette gare de triage est située sur l'axe ferroviaire stratégique de la moyenne vallée du Rhône.
Recherché par la Gestapo, René Ladet part quelque temps à Nîmes. Là, il dirige une évasion spectaculaire de maquisards emprisonnés.

Le groupe totalise 43 actions dont 22 par explosifs.Déraillements, sabotage de la plaque tournante de la rotonde, des locomotives en réparation vont beaucoup gêner et retarder la circulation des trains militaires.

On peut considérer que ces actions sont parmi les plus efficaces de la Résistance drômoise. Elles sont souvent occultées par le drame du Vercors.

René Ladet, indirectement, participe à cet épisode. Après le 6 juin 1944, René Ladet, rejoint le "plateau" de Combovin à la tête de son unité. Cette dernière devient la 8e compagnie du 2e bataillon du secteur Centre-Drôme. La compagnie est affectée à la défense des abords,le "rempart", du massif du Vercors, le "donjon".

Le 28 juin 1944, lors des attaques préparatoires du Vercors, René Ladet est grièvement blessé, à Combovin. Il est transporté, dans des conditions difficiles, à l'hôpital de Die où il est opéré par deux médecins de la Résistance, les docteurs Rigal et Laigle. Le 21 juillet, il doit quitter, précipitamment, cet hôpital devant l'avance allemande qui investit le Vercors. Avec 25 autres blessés et soignants,il reste camouflé dans les bois de Romeyer, au-dessus de Die, sans soins ni ravitaillement satisfaisants. Dans l'affaire, il a perdu un oeil, a subi un traumatisme crânien.

Le groupe participe à la Libération de Portes-lès-Valence le 30 août et de Valence le 31.

Beaucoup rejoignent alors l’armée d’active dont René Ladet et Willy Chave.

Partager cet article

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans ANCIENS COMBATTANTS
commenter cet article

commentaires

loubry 23/10/2010 17:28



bonjour Honneur et respect a se grand soldat


es que je peu faire un copie colle de votre article pour mettre sur mon forum


merci d'avance


 



LCL MICHEL BRAULT 23/10/2010 18:33



Bien sûr, sans problème



Présentation

  • : Le blog du président des combattants volontaires de la Drôme, LCL BRAULT
  • Le blog du président des combattants volontaires de la Drôme, LCL BRAULT
  • : Blog de la section Drôme de la fédération nationale des combattants volontaires
  • Contact

Recherche