Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 20:24

 

VALENCE Trois jours de fête avec les Spahis 

1rsLa population est invitée à vivre trois jours de festivités à l’occasion du centenaire du premier régiment de Spahis. Avec en point d’orgue notamment, jeudi 26 juin à 20 h 30, place des Clercs à Valence, l’aubade de la fanfare des Spahis. Samedi 28 juin, de 9 h à 15 h 30 : présentation de tableaux historiques sur les boulevards valentinois et la place de la Liberté : parades en costumes d’époque et défilés à cheval. Samedi à 22 h 30, parc Jean-Perdrix à Valence, prise d’armes nocturne et feu d’artifice.

Et sur les deux jours, samedi 28 juin de 14 h à 19 h et dimanche 29 juin de 10 h à 19 h, les traditionnelles portes ouvertes à la caserne Baquet.

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans CEREMONIES
commenter cet article
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 08:46

La cérémonie militaire organisée à Valence à l'occasion de la fête nationale se déroulera le vendredi 13 juillet à 17H sur la partie sud du champ de Mars.

La chronologie sera la suivante :

16h45 : Mise en place terminée

16h50 : Début de la cérémonie

17h00 : Arrivée des autorités

17h30 : Défilé à pied puis défilé motorisé

17h50 fin de la cérémonie

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans CEREMONIES
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 09:00

283949 1832372449850 1256574082 31546628 6880663 n

2011-07-13 16.58.46Le 13 juillet 2011 à 17h s'est déroulée la cérémonie de la fête nationale à Valence. Au cours de celle ci le lieutenant colonel Arsène Borézée a été élevé au grade de commandeur de la légion d'honneur par le général de corps d'armée (2S) Denis Serpollet et notre camarade Marius Loison, combattant volontaire, a été fait chevalier de la légion d'honneur par le colonel Vincent Giraud, chef de corps du 1° Spahis et commandant la base de défense de Valence.

Félicitations aux nouveaux promus et en particulier à notre camarade Marius Loison dont l'engagement passé pour son pays vient d'être justement récompensé.

La cérémonie a été cloturée par un défilé d'un escadron du 1°RS, d'un peloton du GAMSTAT, d'un détachement de la police et de la gendarmerie et des pompiers de la Drôme. Ce défilé voulu par le préfet et la municipalité a été apprécié de tous et il faut espérer qu'il sera reconduit chaque année. De mémoire il n'y avait plus de défilé à Valence depuis la fin de la conscription, à l'époque le défilé se faisait sur les boulevards et il y avait foule.

2011-07-13 17.04.54

2011-07-13 17.06.24

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans CEREMONIES
commenter cet article
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 09:25

Le mercredi 13 juillet 2011 aura lieu la cérémonie de la fête nationale à Valence. Elle débutera à 16h45 au Champ de Mars ( partie sud).

Elle se déroulera de la manière suivante :

16h45 : mise en place terminée du dispositif. Présents sur les rangs l'étendard du 1° Spahis, un groupe de la gendarmerie départementale, un peloton du GAMSTAT, un peloton du 1° Spahis, un peloton de la DDSP et un peloton des sapeurs pompiers, les anciens combattants et drapeaux des associations

17h00 : arrivée des autorités, revue des troupes, remise de décorations

17h30 : défilé

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans CEREMONIES
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 07:55

Le 16 avril, pour commémorer le 20° anniversaire du retour du régiment à Valence après l'opération Daguet, le 1° Spahis a défilé dans la ville puis a organisé une prise d'armes au parc Jouvet en présence du général Barro, qui commandait le régiment pendant Daguet, et de nombreux vétérans du régiment.

On peut regretter que les vétérans de Daguet des autres unités de la place de Valence ou habitant Valence ainsi que les anciens combattants des autres conflits n’aient pas été associés à ces cérémonies.

1-SPAHIS-16-avril-2011 0928

1-SPAHIS-16-avril-2011 0931

1-SPAHIS-16-avril-2011 0944

 

Voir mon autre article :  20° anniversaire du retour à VALENCE du 1° Spahis après l'opération DAGUET

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans CEREMONIES
commenter cet article
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 08:02



La cérémonie commémorant l'anniversaire de l'armistice du 11 novembre 1918 s'est déroulée à 10h 15 au parc Jouvet, présidée par le préfet, en présence des autorités militaires, des représentants des municipalités valentinoises et bourcaines, des anciens combattants, résistants, victimes de guerre. L'étendard du 1°Spahis était à PARIS mais de forts détachements du 1° Spahis, du GAMSTAT, de la Gendarmerie étaient sur les rangs, on notait également la présence de jeunes engagés du Spahis qui venaient juste de signer leur contrat d'engagement et qui portaient encore la tenue civile, excellente mise dans l'ambiance pour eux. Le public était venu plus nombreux qu'habituellement, signe d'un regain d'intérêt en cette période de reflexion sur l'identité nationale?.
Des médailles militaires et des médailles de l'ordre national du mérite furent remises puis le préfet décora 11 personnes des insignes de la médaille de bronze pour actes de courage et de dévouement.
La FNCV était représentée par Michel Brault, Jean Baptiste Scelles, Marcel Roch et par son porte drapeau Simone Meudal. 
A 11h la cérémonie s'est poursuivie à Bourg les Valence où Mikaël Birault, le fils d'un de nos camarades, a lu le message de l'union française des associations de combattants et de victimes de guerre (UFAC). Le sénateur maire , Bernard PIRAS, a lu le discours du secrétaire d'Etat aux anciens combattants puis des gerbes ont été déposées au pied du monument aux morts. De nombreux enfants ont participé activement à cette cérémonie à l'initiative de la municipalité et du souvenir français, la relève semble assurée.



Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans CEREMONIES
commenter cet article
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 13:25

La cérémonie à la mémoire des harkis et des autres membres des formations supplétives s’est déroulée au carré militaire du cimetière de Valence le 25/09/2009 à 11h. Présidée par Madame la sous-préfète Marie-Paule Bardeche, en présence de nombreuses personnalités civiles et militaires parmi lesquels Monsieur Pierre Jean Veyret, représentant le conseil général, monsieur Georges Sagnard adjoint au maire de Valence, le colonel Dupuy de la Grand'Rive commandant le 1° régiment de Spahis et DMD de la Drôme, le colonel Traxel, commandant le groupement aéromobilité de la STAT. Étaient aussi présents  les drapeaux de nombreuses associations patriotiques (Madame Meudal portait le drapeau des combattants volontaires de la Drôme), un détachement du 1° Spahis, des officiers, sous-officiers et soldats du 1° Spahis et du GAMSTAT, des représentants d’associations liées au devoir de mémoire (Michel Brault pour la FNCV et les anciens de l'ALAT) .  Après le chant "les Africains", les messages des associations de Harkis et du secrétaire d'état aux anciens combattants, Hubert Falco, ont été lus. Un dépôt de gerbes a suivi puis la sonnerie aux morts et la marseillaise ont retenti marquant la fin de la cérémonie.

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans CEREMONIES
commenter cet article
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 20:34

Le 5 septembre 2009, autour de la sculpture de la "Drôme debout", s'est déroulée la cérémonie célébrant le 65° anniversaire de la libération du département. Organisée par les FFI de la Drôme, elle réunissait autorités civiles et militaires, l'étendard du 1° régiment de Spahis, un détachement en armes du 1° spahis et de la gendarmerie, les représentants des associations patriotiques et d'anciens combattants, une centaine de porte-drapeaux et la foule anonyme de ceux qui ont choisi de ne pas oublier. André PETIT, président des FFI de la Drôme, Jean ABONNENC, ancien résistant, Henri FAUQUE, maire de Saulce-sur-Rhône, Pierre-Jean VEYRET, conseiller général, Franck REYNIER, député de la Drôme, Harry SULLIVAN, consul des USA, François-Xavier CECCALDI, préfet de la Drôme, rappelèrent le sacrifice des FFI et des soldats alliés qui tombèrent dans les combats pour la libération de la Drôme.

De nombreuses gerbes furent déposées au pied de la "Drôme debout" puis deux anciens combattants furent décorés de la médaille militaire par le colonel Dupuy de la Grand'Rive, délégué militaire départemental et chef de corps du 1° régiment de spahis: Ahmed BOUNOUAMA et Alain CHAPUT.

Après la sonnerie aux morts ont retenti les hymnes nationaux états-uniens, britannique puis français. Avant dislocation, les autorités ont salué comme de coutume les porte-drapeaux qui étaient venus nombreux.

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans CEREMONIES
commenter cet article
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 20:41
La cérémonie commémorant le 65° anniversaire de l'arrivée du 1°RCP sur le terrain d'aviation de Chabeuil s'est déroulée le 3 septembre 2009 devant la stèle érigée dans l'enceinte du GAMSTAT ( Groupement aéromobilité de la section technique de l'armée de terre ). Organisée par Pierre ROXARD, elle réunissait une centaine de personnes dont Monsieur Pascal PERTUSA, maire de Chabeuil et conseiller général, des représentants des associations d'anciens combattants et patriotiques ( dont le général Denis SERPOLLET, président de la SEMLH de la Drôme), d'anciens des "vieilles suspentes" du 1°RCP et de nombreux porte-drapeaux. Monsieur Marcel DELABY portait le drapeau des combattants volontaires de la Drôme, le LCL Michel BRAULT et Jean Baptiste SCELLES représentaient le colonel CHAVE.
Le père MARTIN, aumônier parachutiste, convia l'assemblée à prier pour le repos des morts du 1°RCP, Pierre ROXARD rappela l'épopée du 1°RCP de son arrivée à Chabeuil aux durs combats qui eurent lieu dans les vosges, Monsieur PERTUSA remercia tous ceux qui combattirent pour permettre à la France de retrouver la paix et de pouvoir réaffirmer sa devise "Liberté, Egalité, Fraternité". Des dépôts de gerbes clôturèrent la cérémonie.



Voici le discours que, comme commandant en second du GAMSTAT,  j'ai eu l'honneur de prononcer le 3 septembre 2003, il reste d'actualité.

"Comme chaque année, le Groupement aéromobilité de la section technique de l'armée de terre est heureux de vous accueillir au "camp de la trésorerie" pour commémorer avec vous l' anniversaire de l'aérotransport du 1°RCP sur ce terrain qui marqua le début de son épopée pour la libération de la France et honorer la mémoire des parachutistes de ce régiment tombés au champs d’honneur.

 

 

Créé en 1943 à FEZ en Afrique du nord, le 1°régiment de chasseurs parachutistes participe à la campagne d’Italie. Il est prélevé début septembre 1944 sur le corps expéditionnaire Français de ce Théâtre pour participer à la libération de la France au sein de la 1° armée française du général de LATTRE qui après avoir débarqué en Provence fonce vers le nord avec la 7° armée US à la poursuite des troupes allemandes en retraite.

Dans ce cadre, les parachutistes du 1°RCP se posent le 3/09/44 sur l’aérodrome de Valence Chabeuil.

Intégré au 2°CA du général de Monsabert, le 1°RCP participe à la terrible bataille des Vosges et s’illustre avec le 3°RTA dans les combats de la forêt de Gehan, de la vallée de la Thur et de la côte 1011 dans la région sud de GERARDMER.

Cette bataille permet de fixer et d’affaiblir l’adversaire encore redoutable, facilitant l’action du 1°CA dans la prise de BELFORT et l’exploitation de la percée jusqu’au RHIN qui est atteint le 19/11 entre BALE et MULHOUSE.

La campagne d’Alsace commence et le 1°RCP participe en particulier aux durs combats pour la libération de COLMAR.

Bientôt l’Alsace est libre et la France retrouve l’intégrité de son territoire.

Pendant ces deux campagnes décisives pour l’avenir de notre pays le 1°RCP est toujours en pointe mais subit de lourdes pertes. Ainsi 1156 parachutistes seront tués ou blessés.

 

 

Le groupement aéromobilité de la STAT est fière et honoré d’être dépositaire de cette stèle qui témoigne de l’action et du sacrifice de ces hommes qui débarquèrent ici pour libérer le pays du joug Nazi.

Au nom de l'ensemble du personnel du groupement aéromobilité je tiens à remercier et à honorer les survivants de cet épisode glorieux de notre histoire. Vous êtes toujours là pour en témoigner tel les gardiens du temple. Je vous assure de notre plus profond respect et de notre entière reconnaissance. Camarades nous ne vous oublions pas."

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans CEREMONIES
commenter cet article
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 08:49

La cérémonie rendant hommage à la mémoire de Gustave ANDRE, résistant fusillé par les nazis, s'est déoulée le jour anniversaire de sa mort, à CHABRILLAN, village où il fut instituteur.
Organisée par le Souvenir Français, comité de CREST ( Col Claude BROCHIER et Daniel CUOQ), par Pierre ROXARD et par Alain CHARRIER, maire de CHABRILLAN, cette cérémonie s'est déroulée en présence de monsieur Hervé MARITON, ancien ministre et député maire de CREST, de François PEGON, maire de SAILLANS et représentant Mademoiselle Michèle ANDRE, fille de Gustave, absente pour raison de santé, de représentants de la Gendarmerie et du 1° régiment de Spahis, des présidents et porte-drapeaux des associations d'anciens combattants de la Drôme (LCL Michel BRAULT et Marcel DELABY pour la FNCV, général Denis SERPOLLET pour la SEMLH........). La vie et l'action de Gustave ANDRE, qui a donné sa vie pour la France et pour les valeurs qu'il défendait, ont été retracées dans différents discours, des gerbes ont été déposées au pieds du monument aux morts du village où la plaque souvenir dédiée à sa mémoire fut dévoilée. Après la sonnerie aux morts ont retenti les hymnes nationaux états-unien, britannique puis français. Avant dislocation, les autorités ont salué comme de coutume les porte-drapeaux qui étaient venus nombreux.

























































Voici la vie et l'action dans la résistance du commandant Gustave ANDRE retracées par l'Ordre de la Libération.

" Gustave André est né le 21 novembre 1908 dans la Drôme. Son père était ébéniste.

Elève brillant, issu d'une famille aux solides traditions républicaines, il est tout naturellement orienté vers l'Ecole Normale d'Instituteurs de Valence où il entre à l'âge de 15 ans.

Il poursuit ses études à l'Université de Lyon et devient instituteur.

Gustave André épouse en 1932 Suzanne Brachet, enseignante également et qui, sur le plan régional, prendra part, elle aussi, de façon active à la Résistance.

Mobilisé à la frontière italienne en septembre 1939, il demande, fidèle à ses convictions profondément humanistes, à servir aux services de santé.

Démobilisé en août 1940, il s'engage aussitôt dans une œuvre de propagande anti-vichyste intense.

Il entre dans le mouvement de résistance "Franc-Tireur" en novembre 1941 et collabore activement à la presse clandestine. Il est également membre du mouvement "Combat".

Constamment aidé par son épouse, Gustave André participe également à la réalisation de faux papiers, héberge des personnes recherchées par la police (Juifs, résistants puis réfractaires au STO) et cache du matériel (armes et postes de radio).

Il défend dans la Résistance les valeurs qui ont fait la base de son enseignement.

Dès 1942, il est membre des Forces Françaises Combattantes et du Bureau Central de Renseignements et d'Action (BCRA).

A compter du 1er septembre 1943, il quitte définitivement sa Drôme natale pour Lyon où, chargé de mission de 2ème classe avec le grade de commandant, il exerce dans la clandestinité les fonctions d'Inspecteur des Transmissions pour la zone Sud. Il est alors l'adjoint du Docteur Revesz-Long, Inspecteur National.

Contraint de quitter à la fois sa profession et son domicile, Gustave André, alias "Phénicien", multiplie les prises de contacts souvent extrêmement dangereuses, forme des spécialistes, procède à la répartition d'un énorme matériel, coordonne et organise la liaison avec l'état-major de Londres. Il accomplit en moins d'un an un travail d'organisation d'une importance capitale. Pour le seul mois de juin 1944, 1 715 messages sont reçus et 2 372 émis par les services des transmissions de la Résistance. Pour cela, "il fallait des hommes de la trempe d'André" déclarera après la guerre le Docteur Revesz-Long.

Arrêté sur dénonciation, le 8 juillet 1944, Place Bellecour à Lyon, il est incarcéré à la prison du Fort Montluc où, malgré les "interrogatoires" multiples, lorsque la force lui en reste encore, il tente d'apporter dans cet univers désespéré un peu de détente et d'espoir, récitant notamment pour ses camarades de détention des fables de La Fontaine qu'il connaît par dizaines.

Et pourtant… "Je vois encore André, dont le corps et le visage ne sont plus qu'une masse brunâtre et boursouflée, revenant somnolent, abruti de coups. Cette fois encore il n'a pas parlé. Il ne parlera jamais", écrira l'un de ses compagnons de captivité, le professeur Terroine, de l'Université de Strasbourg.

Extrait de sa cellule par les Allemands le 23 août, Gustave André est emmené comme otage, alors que Lyon est sur le point d'être libéré, et exécuté à la mitraillette le 29 août 1944 à la "Croisée des Chemins", sur la commune de Limonest.

Inhumé dans un premier temps au cimetière de la Guillotière, le corps de Gustave André repose depuis 1957 au cimetière national de La Doua à Villeurbanne.


• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 28 mai 1945
• Croix de Guerre 39/45 avec palme

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans CEREMONIES
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du président des combattants volontaires de la Drôme, LCL BRAULT
  • Le blog du président des combattants volontaires de la Drôme, LCL BRAULT
  • : Blog de la section Drôme de la fédération nationale des combattants volontaires
  • Contact

Recherche