Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

C'est le 16 janvier 1919 que fut déclarée à la préfecture de la Seine la « Ligue des Combattants Volontaires de la Grande Guerre-Fraternité d'Armes », dont le siège social était au 53 bis, Boulevard Suchet à Paris. Cette ligue n'eut pas tout le succès escompté, les camarades ayant des titres de guerre exceptionnels, tels JAY ou HUTIN-DESGREES, s'associant difficilement à des engagés volontaires n'ayant connu de la zone des armées que les services de l’arrière.

A la suite des « Etats généraux de la France Meurtrie », organisés à Versailles en 1927, un appel fut lancé afin de regrouper tous les « vrais » Combattants volontaires. La campagne ainsi lancée connut un succès complet, qui aboutit le 22 décembre 1928 à la transformation de la première association en la « Fédération Nationale des Combattants Volontaires de la Grande Guerre », avec un siège social transféré 7, Rue de la Pépinière, à Paris. Ce siège fut de nouveau transféré en mai 1933 au 28, boulevard de Strasbourg.

Le 14 décembre 1935, la Fédération prend le nom de « Fédération Nationale des Engagés et Combattants Volontaires de la Grande Guerre » et fusionne en mars 1936 avec la Fédération Nationale des Unions d'Engagés Volontaires pour la durée de la guerre.

Le siège social est alors transféré 9, rue Mazagran,
où nous sommes toujours 67 ans après.

Deux ans plus tard, en septembre 1938, la Fédération fusionne, avec la Fédération Nationale des Engagés Volontaires et prend le nom de « Fédération Nationale des Volontaires de Guerre ».

Le 16 octobre 1941, le gouvernement de Vichy confirme la décision, prise le 14 août 1941, de la dissolution de notre Fédération, au profit de la « Légion Française des Combattants », seule habilitée par Vichy pour regrouper tous les anciens Combattants, quels qu'ils soient.

Aussitôt après la libération du territoire français, notre Fédération renaît de ses cendres et prend le nom de « Fédération Nationale des Volontaires de Guerre 1914-1918 et 1939-1945 ».

Le 1er novembre 1944, Eugène WEISSMAN, alors président fédéral, reçoit du général DE GAULLE une lettre précisant qu'en attendant une nouvelle loi déterminant les nouvelles catégories de Combattants volontaires à joindre à celles de 1914-1918, il était d'accord pour considérer comme tels tous les F.F.L. et tous les Résistants et F.F.I. ayant combattu avant le retour du gouvernement provisoire de la République en métropole. Cette lettre fait de nous la première association en date ayant pu accueillir en son sein tous les Combattants volontaires de la Résistance.

Afin de matérialiser cette nouvelle situation, notre Fédération prend en septembre 1945 le nom de « Fédération Nationale des Combattants Volontaires des guerres 14/18, 39/45 et des Forces de la Résistance » qui deviendra en mai 1947 la « Fédération Nationale des Combattants Volontaires des Guerres 14/18, 39/45, des T.O.E. et des Forces de la Résistance », nom qu'elle gardera jusqu’au 5 juin 1996, date à laquelle l’assemblée générale extraordinaire, réunie à Chasseneuil-du-Poitou dans la Vienne, vote la modification de l’appellation de la Fédération ainsi dénommée :


FEDERATION NATIONALE des Combattants VOLONTAIRES

1914-1918, 1939-1945, Résistance, T.O.E., A.F.N. et Opérations Extérieures


Il ne faudrait pas que nous, ceux de la deuxième génération du feu, qui arrivons à un âge plus avancé que celui qu'avaient atteint, en 1945, nos grands anciens de 1914-1918, commettions la même erreur en face de nos jeunes camarades. Il faut, dans notre Fédération, dans nos sections et associations affiliées, savoir leur offrir des présidences, des postes de responsabilité pour assurer une relève « en douceur » des dirigeants actuels. C'est là, et nulle part ailleurs, que réside la pérennité de notre Association. Nous souhaitons tous, de toutes nos forces, qu'un nouveau conflit ne vienne pas renouveler nos effectifs. Nos associations sont donc, inéluctablement, condamnées à la disparition.

Grâce à nos jeunes Combattants volontaires des 3ème et 4ème générations du feu, la F.N.C.V. survivra la dernière et elle est appelée à servir de lieu d'accueil à tous les Combattants Volontaires qui seront les derniers survivants de leur association.


Henri EUGENE, président national de la Fédération de 1980 à 1992

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog du président des combattants volontaires de la Drôme, LCL BRAULT
  • Le blog du président des combattants volontaires de la Drôme, LCL BRAULT
  • : Blog de la section Drôme de la fédération nationale des combattants volontaires
  • Contact

Recherche