Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 15:32


Comment rendre hommage aux militaires tués lors d’opérations extérieures, au nom de la France? « La mort au combat était autrefois une mort glorieuse, elle est en passe de devenir une simple mort violente, voire douteuse », s’était inquiété le général Israstorza, l’ancien chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), lors d’une journée d’études organisée aux Invalides par la revue Inflexions en avril dernier…

Au printemps dernier, le capitaine Bavoil, le président de l’Association de défense des droits des militaires (Adefdromil), avait adressé un courrier au maire de Paris, Bertrand Delanoë pour demander qu’un monument dédié à la mémoire des soldats morts en opex soit érigé dans la capitale. Selon l’association, cette requête aurait reçu un avis positif, bien qu’à l’époque, le financement et l’implantation de ce mémorial n’aient pas été précisés.

Le ministère de la Défense souhaite également la construction d’un monument de même nature à Paris. A cette fin, le général Thorette, ancien CEMAT et président de l’association Terre Fraternité, a été mandaté pour mener une mission de réflexion, laquelle doit rendre ses conclusions prochainement.

Mais le député UMP du Rhône, Philippe Meunier, membre de la « Droite populaire« , a pris tout le monde de court en déposant une proposition de loi visant à rendre obligatoire l’inscription des noms des militaires tombés au service de la France sur le monument aux morts de leur commune de naissance et de résidence. Même si certaines municipalités le font déjà , « il n’y a pas d’automaticité » a regretté le parlementaire sur les ondes d’Europe1, ce 13 septembre.

« Des milliers de soldats sont actuellement déployés sur différents théâtres d’opérations extérieures (OPEX). A ce jour, nous avons à déplorer le décès de nombreux morts pour la France, au Liban, en ex-Yougoslavie et en Afghanistan » peut-on lire dans l’exposé des motifs de la proposition de loi. « L’inscription sur une stèle des noms de ces soldats décédés serait une façon de montrer que nous ne les oublions pas et de se souvenir qu’ils ont été des hommes et des femmes bien décidés à honorer leur engagement quoi qu’il en coûte » y est-il encore écrit.

Partager cet article

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans DEVOIR DE MEMOIRE
commenter cet article

commentaires

loubry 14/09/2011 18:50



Bonsoir  je trouve sa tés bien



Présentation

  • : Le blog du président des combattants volontaires de la Drôme, LCL BRAULT
  • Le blog du président des combattants volontaires de la Drôme, LCL BRAULT
  • : Blog de la section Drôme de la fédération nationale des combattants volontaires
  • Contact

Recherche