Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 08:02

En présence des autorités civiles et militaires et des membres du comité départemental des anciens combattants, Pierre André Durand, préfet de la Drôme, a inauguré le 4 décembre 2012 l'oeuvre, réalisée et offerte par le sculpteur romanais Toros, évoquant la flamme de la résistance. Cette sculpture en inox et en marbre se dressera dorénavant devant le bâtiment de la préfecture.

2012-12-04 15.32.32

2012-12-04 15.36.02

2012-12-04 15.36.29

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans ANCIENS COMBATTANTS
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 07:36

SCAN0009-copie-1

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans DEVOIR DE MEMOIRE
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 16:43
Proposition de Loi sur le 19 mars 1962 
Un risque grave de division !!
 
 
Seule une mémoire partagée peut renforcer 
la cohésion nationale
 
 Le Comité d’Entente, représentant plus d'1.200.000 adhérents, a pris acte du report au 8 novembre 2012 (au lieu du 20 novembre initialement annoncé) de la discussion en cours, au Sénat, visant à faire du 19 mars une journée nationale à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des évènements en Tunisie et au Maroc.
 
Il souhaite que les dernières heures à venir contribuent à approfondir toute réflexion individuelle ou collective sur les risques de division que générerait une telle loi. En effet le début de la discussion, le 25 octobre, a confirmé la profonde divergence entre parlementaires et aussi entre anciens combattants sur le choix de cette date de commémoration. Cette proposition de loi, exhumée 10 ans après son vote à l’Assemblée, n’est ni opportune ni utile sinon pour satisfaire deux associations minoritaires au détriment de l’ensemble des combattants d’Afrique du Nord et des Français en général.
 
Le Ministre délégué aux Anciens combattants, M. Kader ARIF, n’a d’ailleurs pas souhaité s’engager et s’en remet à la sagesse du Parlement.
 
Le 19 mars ne peut pas être une date de recueillement car il rappelle, hélas, pour trop de Français, le deuil et l’exode. S’en tenir au 19 mars serait bafouer la mémoire des dizaines de milliers de harkis massacrés après cette date, comme celle du million de nos compatriotes victimes d’une véritable épuration ethnique. Faut-il rappeler qu’il s’agissait notamment de descendants des révolutionnaires de 1848, des patriotes d’Alsace-Lorraine, enfin des anciens républicains espagnols exilés, refusant la dictature et tous ceux qui se sont engagés, plus que d’autres, dans les campagnes de la Libération de la France entre 1943 et 1945. C’est aussi leur voix qu’il faut écouter, c’est celle des Français.
 
Lorsque la Nation a voulu honorer ceux qui ont donné leur vie pour la France dans tous les conflits, le Parlement, à sa très grande majorité, a voté le 28 février dernier une loi que l’on peut qualifier de « mémorielle », retenant le 11 novembre comme journée de commémoration pour tous les morts pour la France. Cette loi exclut la suppression de commémorations existantes, officielles comme associatives.
 
Une nouvelle loi serait superfétatoire venant notamment de sénateurs qui avaient voté la loi du 28 février dernier. Aussi le report de cette discussion s’avère une opportunité à saisir pour s’interroger sur son bien-fondé.
 
En s’inspirant de personnalités aussi différentes que le Général de Gaulle ou François Mitterrand, qui l’un comme l’autre avaient refusé cette date, chaque sénateur devrait pouvoir s’exprimer en son âme et conscience. Soit rejeter cette proposition de loi au nom de l’unité et d’une mémoire collective apaisée, confirmant le sens du vote de la loi de février dernier, soit choisir de réveiller une division profonde entre Français de toutes catégories et de toutes origines, en la votant pour satisfaire une fraction minoritaire du monde combattant.
 
Une telle « loi mémorielle » votée à une courte majorité, serait certes légale mais sans légitimité faute de consensus national.
 
Depuis février 2012 les 30.000 soldats morts ou disparus d’Afrique du Nord ont toute leur place au Panthéon des tués de toutes les guerres honorés maintenant chaque 11 novembre, même quand les derniers anciens combattants d’Algérie, du Maroc et de Tunisie, auront disparu. Accrocher leur mémoire à une date spécifique, comme le 19 mars, c’est finalement les condamner à l’oubli.
 
Toutes les associations signataires du monde combattant et du monde civil, représentant plus de 1.200.000 adhérents, mettent à nouveau en garde les représentants de la Nation sur le risque grave de division au moment où l’unité nationale n’a pas besoin d’épreuves supplémentaires.
 
Le Général de corps d’armée (2S) Dominique DELORT
Président du Comité d’Entente
Président de la Saint-Cyrienne
 
Liste des associations signataires du Communiqué
 
- Société des Membres de la Légion d’Honneur (SMLH)
- Le Souvenir Français
- Fédération Nationale André Maginot (FNAM)
- Union Nationale des Combattants (UNC)
- Union des Aveugles de Guerre (UAG)
- UBFT «Les Gueules Cassées»
- Association amicale des élèves et anciens élèves de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr, La Saint-Cyrienne
- Association des anciens élèves de l’Ecole Navale (AEN)
- Association des anciens élèves de l’Ecole de l’Air (AEA)
- Société d’entraide des élèves et anciens élèves de l’école des officiers de la Gendarmerie Nationale (Le Trèfle)
- Association Nationale des Réservistes de la Gendarmerie Nationale (ANORGEND)
- L’Epaulette, Association d’officiers de recrutement interne et sous contrat
- Association Nationale des Officiers de Carrière en Retraite (ANOCR)
- Association des Anciens Elèves du Prytanée National Militaire (AAEPNM)
- Association des Combattants de l’Union Française (ACUF)
- Association des Anciens Enfants de Troupe (AET)
- Association Nationale des Anciens et amis de l’Indochine et du souvenir indochinois (ANAI)
- Association Nationale des Commissaires de la Marine (ANCM)
- Amicale de l’EMSST (MINERVE)
- Promotion Victoire Coëtquidan 1945
- Association Maréchal Lyautey
- Amicale des Anciens Combattants Indochinois
- Association Nationale des Anciens Prisonniers et internés déportés d’Indochine (ANAPI)
- Les Amis de Saint-Cyr et Coëtquidan
- La Fraternelle Militaire
- Union Nationale de l’Arme Blindée Cavalerie et Chars (UNABCC)
- Union Nationale de Coordination des Associations Militaires (UNCAM)
- Union Nationale des Associations de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (UNAALAT)
- Union Nationale des Anciens Combattants d’Indochine, des TOE et d’AFN (UNACITA)
- Union Nationale des Sous-officiers en Retraite (UNSOR)
- Association Nationale des Participants aux Opérations Extérieures (ANOPEX)
- Association Nationale des Réservistes de l’Infanterie (ANORI)
- Association Nationale des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire (ANCGVM)
- Union Nationale des Parachutistes (UNP)
- Fédération Nationale de l’Artillerie
- Fédération Nationale des Sous-officiers de Réserve (FNASOR)
- Fédération Nationale des Amicales de Chasseurs à pied, alpins et méca (FNAC)
- Association Nationale des Cadres de Cherchell, Officiers de réserve et élèves(ANCCORE)
- Union nationale des Officiers de Réserve (UNOR)
- Fédération pour le Rayonnement et l’entraide des Soldats de Montagne (FRESM)
- Fédération des Sociétés d’Anciens de la Légion Etrangère (FSALE)
- Fédération Nationale des Anciens d’Outre-mer et Anciens Combattants des Troupes de Marine (FNAOM/ACTDM)
- Association de Soutien à l’Armée Française (ASAF)
Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 11:08

SCAN0004

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 07:12

Monsieur le Président de la République,

 

Le 25 octobre prochain le Sénat, avec l’aval du gouvernement, examinera une proposition de loi visant, sans aucune consultation du monde combattant, de même que de la communauté des Français d’Algérie, à faire du 19 mars 1962 la date officielle de la fin de la guerre d’Algérie.

 

Alors même que l’État avait choisi la date du 5 décembre en guise d’apaisement, pour que soit honorée dignement la mémoire de tous ceux qui ont fait leur devoir en Algérie ou qui y ont vécu et laissé leur vie, votre gouvernement et la majorité qui le soutient, ont décidé de passer en force en imposant la date du 19 mars 1962, contestée par la quasi totalité du monde combattant, et des associations de Harkis et de Pieds-Noirs.

 

Nous ne saurions oublier que pour tant des nôtres, la date du 19 mars symbolise l’accélération des drames et le déchirement de la perte de la terre natale. Ce fut l’exode de plus de 1 million de Pieds-Noirs abandonnant à tout jamais la terre qui les avait vus naître.

 

Ce fut également pour nos compatriotes Harkis qui n’envisageaient pas d’autre avenir qu’avec la France, le début du calvaire avec le massacre de 100 000 d’entre eux dans des conditions indescriptibles.

 

Plutôt que de choisir le parti de la concorde et de la réconciliation nationale, votre majorité a pris le risque de dresser les Français les uns contre les autres pour des raisons politiciennes et d’aviver les fractures et les blessures présentes au cœur de tant de nos compatriotes.

 

Nous aurions pu attendre de vous, Monsieur le Président de la République, que vous assumeriez votre rôle de Président de tous les Français, respectant les drames et les souffrances de tous ceux qui ont perdu un être cher pendant la guerre d’Algérie, sans exclusive aucune.

 

Vous avez choisi, au contraire, de soutenir une date de négation des drames et des souffrances subies par les Français d’Algérie, cette décision n’honore ni votre majorité, ni votre présidence, nous le déplorons et le condamnons.

 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre considération.

 

Thierry Rolando

 

Président national du Cercle algérianiste

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans DEVOIR DE MEMOIRE
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 06:40

 

Aucune concertation n’a prévalu dans l'action menée par quelques Parlementaires. Il y a là risque grave de division de la communauté nationale.

 

 

Proposition de loi, adoptée par l'Assemblée nationale, relative à la reconnaissance du 19 mars comme journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats en Tunisie et auMaroc (n° 188, 2001-2002)

(La commission des affaires sociales se réunira pour le rapport mercredi 17 octobre (délai limite pour le dépôt des amendements en commission : lundi 15 octobre, à 12 heures).

La Conférence des Présidents a fixé :

- à une heure la durée globale du temps dont disposeront, dans la discussion générale, les orateurs des groupes ou ne figurant sur la liste d'aucun groupe ; les inscriptions de parole devront être faites à la division de la séance et du droit parlementaire avant le mercredi 24 octobre, 17 heures ;

- au lundi 22 octobre, à 15 heures, le délai limite pour le dépôt des amendements en séance.

La commission des affaires sociales se réunira pour examiner les amendements le mercredi 24 octobre, matin.)

 

 

 

Il vous est recommandé de faire connaître sans délai, compte tenu de la proximité du vote (25 octobre), par téléphone, courriel ou courrier votre sentiment à vos députés et sénateurs comme à vos élus locaux et ceci naturellement en dehors de toute considération politique. 
Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans DEVOIR DE MEMOIRE
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 09:19
Ci dessous le décret qui ne vise que les anciens combattants ayant liquidé leur pension de retraite après le 19 octobre 1999 (article 3)
DECRET 
Décret n° 2010-890 du 29 juillet 2010 portant attribution du bénéfice de la campagne double aux anciens combattants d'Afrique du Nord 

NOR: DEFH1018374D


Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre de la défense et du ministre du budget, des comptes publics et de la réforme de l'Etat,
Vu le code des pensions civiles et militaires de retraite, et notamment ses articles L. 12 (c) et R. 19 ;
Vu le code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de la guerre, et notamment ses articles L. 253 bis et R. 224 ;
Vu la loi n° 99-882 du 18 octobre 1999 relative à la substitution, à l'expression « aux opérations effectuées en Afrique du Nord », de l'expression « à la guerre d'Algérie ou aux combats en Tunisie et au Maroc »,
Décrète :


Les appelés du contingent et les militaires d'active qui ont été exposés à des situations de combat en Algérie, au Maroc, en Tunisie, entre le 1er janvier 1952 et le 2 juillet 1962, bénéficient, dans les conditions fixées à l'article 2, du droit à la campagne double, prévu par le code des pensions civiles et militaires de retraite.


Le bénéfice de la campagne double est accordé pour toute journée durant laquelle les appelés et les militaires désignés à l'article 1er ont pris part à une action de feu ou de combat ou ont subi le feu.
L'exposition invoquée en faveur de ce bénéfice sera établie par les archives collectives de l'unité à laquelle les intéressés appartenaient ou étaient rattachés.


Les pensions de retraite liquidées à compter du 19 octobre 1999 pourront être révisées en application du présent décret, sans ouvrir droit à intérêt de retard, à compter de la demande des intéressés déposée postérieurement à l'entrée en vigueur du présent décret auprès de l'administration qui a instruit leur droit à pension.


Le ministre du travail, de la solidarité et de la fonction publique, le ministre de la défense, le ministre du budget, des comptes publics et de la réforme de l'Etat, le secrétaire d'Etat à la défense et aux anciens combattants et le secrétaire d'Etat chargé de la fonction publique sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait à Paris, le 29 juillet 2010.


François Fillon 

 

 

Une proposition de loi a été déposée au senat le 11 juillet 2011 visant à étendre le bénéfice de la campagne double aux anciens combattants fonctionnaires engagés en Algérie, au Maroc et enTunisie,

 

"La rédaction du décret 2010-890 du 29 juillet 2010 exclut du bénéfice de la campagne double la très grande majorité d'anciens combattants fonctionnaires et assimilés, dès lors qu'ils ont liquidé leur pension de retraite avant le 19 octobre 1999.

Force est également de constater que le décret, plutôt que de prendre en compte la qualité de détenteur de la carte du combattant, limite l'attribution du bénéfice de la campagne double aux seules journées durant lesquelles les appelés et les militaires ont pris part à une action de feu ou de combat ou ont subi le feu. Or, les risques d'exposition au feu, lors du conflit, étant permanents, les archives collectives des unités n'ont pas consigné chacune des actions de feu ayant eu lieu.

Ainsi, sont encore écartés de la mesure un grand nombre d'anciens combattants.

Par le présent texte, il est donc proposé à l'article 1er que les anciens combattants ayant participé entre le 1er janvier 1952 et le 2 novembre 1962 à la guerre d'Algérie ou aux combats au Maroc et en Tunisie, anciens fonctionnaires et assimilés, et titulaires d'une carte du combattant, bénéficient du droit à la campagne double (article L. 12 du code des pensions civiles et militaires de retraite).

Par ailleurs, il est également proposé que, par dérogation, les pensions de retraite liquidées à compter du 2 novembre 1962 puissent être révisées, sans ouvrir droit à intérêt de retard, à compter de la demande déposée, dès l'entrée en vigueur de la présente loi.

Les charges résultant pour l'État de l'application de la présente loi sont compensées, à due concurrence, par la création d'une taxe additionnelle aux droits visés par les articles 575 et 575 A du code général des impôts."

 

Pour plus d'information voir : http://www.senat.fr/leg/ppl10-768.html

 

AFFAIRE A SUIVRE

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans ANCIENS COMBATTANTS
commenter cet article
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 13:30
 
Loi sur le 19 mars 1962 ?!
Une proposition qui divise les Français
 

 

 

Le Comité d’Entente des Associations Patriotiques apprend avec surprise que le Sénat va examiner, le 23 octobre 2012, une proposition de loi de 2002 visant à faire du 19 mars une journée nationale du souvenir et de recueillement de la guerre d’Algérie et des événements en Tunisie et au Maroc.

Aucune concertation n’a prévalu dans l'action menée par quelques Parlementaires et le Comité y voit un risque grave de division de la communauté nationale.

Déjà en décembre 2001, le Secrétaire d’Etat aux anciens combattants avait préconisé de ne pas retenir cette date, en raison de la forte opposition d’une majorité d’associations d’anciens combattants, ce qui est toujours le cas aujourd’hui.

Le Comité rappelle qu'il existe déjà une journée nationale concernant cette période de l'histoire, le 5 décembre. Un monument a été érigé au quai Branly.

Il rappelle que seules, deux associations, ont choisi le 19 mars pour leur recueillement. C'est leur choix, cela n'a pas été celui des Présidents de la Vème République y compris le Général de Gaulle et François Mitterrand.

Il rappelle que la loi du 28 février 2012, votée par la très grande majorité des Parlementaires, assure que la mémoire de TOUS les Morts pour la France est honorée le 11 novembre en même temps que la Victoire et la Paix.

En conséquence, le Comité d’Entente, avec les 32 associations signataires représentant 1,2 millions membres, met en garde contre ce projet qui ne peut que raviver des divisions anciennes que l'élan de tant de Français et de Parlementaires pour honorer tous ceux qui sont morts pour la France avait fait oublier.

Le sérieux, la lucidité et le souci de l'intérêt général doivent l'emporter pour qu'enfin le calme s'impose dans le souvenir de ces moments douloureux de notre histoire nationale. 
 
Général de corps d’armée (2S) Dominique DELORT
Président du Comité d’Entente
Président de la Saint-Cyrienne
 

 

 

Liste des associations signataires du Communiqué

- Le Souvenir Français
- Fédération Nationale André Maginot (FNAM)
- Union Nationale des Combattants (UNC)
- Union des Aveugles de Guerre (UAG)
- UBFT «Les Gueules Cassées»
- Société des Membres de la Légion d’Honneur (SMLH)
- Association amicale des élèves et anciens élèves de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr, La Saint-Cyrienne
- Association des anciens élèves de l’Ecole Navale (AEN)
- Association des anciens élèves de l’Ecole de l’Air (AEA)
- Société d’entraide des élèves et anciens élèves de l’école des officiers de la Gendarmerie Nationale (Le Trèfle)
- L’Epaulette, Association d’officiers
- Association des Combattants de l’Union Française (ACUF)
- Association des Anciens Enfants de Troupe (AET)
- Association Nationale des Anciens et amis de l’Indochine et du souvenir indochinois (ANAI)
- Association Nationale des Commissaires de la Marine (ANCM)
- Amicale de l’EMSST ( MINERVE)
- Promotion Victoire Coëtquidan 1945
- Association Nationale des Officiers de Carrière en Retraite (ANOCR)
- Amicale des Anciens Combattants Indochinois
- Association Nationale des Anciens Prisonniers et internés déportés d’Indochine (ANAPI)
- Les Amis de Saint-Cyr et Coëtquidan-
- Association de Soutien à l’Armée Française (ASAF)
- Fédération Nationale des Anciens d’Outre-mer et Anciens Combattants des Troupes de Marine (FNAOM/ACTDM)
- La Fraternelle Militaire
- Fédération des Sociétés d’Anciens de la Légion Etrangère (FSALE)
- Union Nationale de Coordination des Associations Militaires (UNCAM)
- Union Nationale des Associations de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (UNAALAT)
- Union Nationale des Anciens Combattants d’Indochine, des TOE et d’AFN (UNACITA)
- Union Nationale des Sous-officiers en Retraite ( UNSOR)
- Association Nationale des Participants aux Opérations Extérieures (ANOPEX)
- Association Nationale des Réservistes de l'Infanterie (ANORI)
- Association Nationale des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire (ANCGVM) 
Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans DEVOIR DE MEMOIRE
commenter cet article
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 08:30

 

Le loto des combattants volontaires de la Drôme aura lieu le 16 décembre 2012 à 15 h à la salle des fêtes de Montéléger. Ouvert à tous . Le gros lot est une TV écran plat LED de 82 cm, garantie 2 ans.

 

Imageloto2v1

 

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans FNCV ACTIVITES
commenter cet article
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 14:25

Un exercice grandeur nature à Valence joué par le 1° spahis avec

 

l'appui de  la base de défense du 17 au 19 septembre 2012.

 

Le thème était la récupération et l'extraction de ressortissants dans

 

un pays en crise.

 

 


SPAHI-VAILLANT-2012 0808

Le dernier jour posé du Caïman au parc Jouvet pour une récupération

 

de blessés.

SPAHI-VAILLANT-2012 0830

SPAHI-VAILLANT-2012 0833

SPAHI-VAILLANT-2012 0834

SPAHI-VAILLANT-2012 0835

SPAHI-VAILLANT-2012 0837

SPAHI-VAILLANT-2012 0838

SPAHI-VAILLANT-2012 0848

SPAHI-VAILLANT-2012 0853

SPAHI-VAILLANT-2012 0854

SPAHI-VAILLANT-2012 0852

Repost 0
Published by LCL MICHEL BRAULT - dans DEFENSE NATIONALE
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du président des combattants volontaires de la Drôme, LCL BRAULT
  • Le blog du président des combattants volontaires de la Drôme, LCL BRAULT
  • : Blog de la section Drôme de la fédération nationale des combattants volontaires
  • Contact

Recherche